Fermoirs pour livres anciens et neufs

A l'origine, dès le Moyen Age, on avait l'habitude de garnir les reliures des livres avec des fermoirs, sortes de pièces métalliques recouvertes de cuir. Ces fermoirs étaient fabriqués par les forgerons ou les ferronniers et gravés par les ciseleurs et les orfèvres. A cette époque les livres étaient aussi rares et précieux que chers. A cette époques on avait l'habitude de coucher ces livres manuscrits sur les étagères et ces fermoirs servaient à décorer mais surtout à protéger leurs magnifiques reliures.

A partir du 16ème et 17ème siècle, cette coutume d'apposer des fermoirs aux reliures des livres allait s'estomper, voire disparaître. A cette époque les livres étaient de plus en plus nombreux, et on finit par prendre l'habitude de les dresser debout pour les ranger dans les bibliothèques. Et ce ne sont plus que les reliures des livres d'église, les bibles, les recueils de cantiques et les évangéliaires que l'on continuait à parer de ces ornements et de ces fermoirs anciens.

Ces fermoirs n'étaient pas fabriqués par les relieurs à l'époque, mais par des artisans bronziers ou orfèvres. Les relieurs n'avaient que peu d'influence au niveau de la fabrication. Les artisans orfèvres ou bronziers mettaient sur le marché une quantité incroyable de produits des plus divers, à l'usage des cordonniers, selliers, sans oublier la mercerie et la passementerie (boucles de vétements ou de ceinturons, boutons et fermoirs...). Les cordonniers travaillaient et utilisaient surtout des objets métalliques les moins nobles, ceux en cuivre, laiton, bronze ou airain.

A l'heure actuelle, le restaurateurs de livres anciens et les relieurs ont surtout besoin de certaines pièces pour remplacer les pièces métalliques défectueuses ou manquantes, telles que crochets, palâtres, cloisons, équerres, pénes, foncets, armatures et coins. Ceux-ci sont fabriqués et découpés dans des feuilles de laiton et ciselés avec le plus grand soin.

Les techniques actuelles des bronziers permettent naturellement la reconstitution exacte de tous les modèles authentiques, mais cette reconstitution n'est rentable que lorsqu'il s'agit d'une fabrication en plus grande quantité.

L'artisan relieur Müller, Kirchstrasse 49, 76829 Landau, Allemagne, (Fax. +49/6341/62740), s'est spécialisé depuis de nombreuses années dans la restauration des livres anciens. Aussi était-il continuellement confronté au problème du manque de ces pièces sur le marché. C'est pourquoi, son entreprise vous propose de reconstituer ces fermoirs et armatures anciennes au meilleur prix. Une vaste gamme de produits ont été copiés et reconstitués. Cette reconstitution est bien sûr très onéreuse, mais son coût est réduit grâce à une utilisation de plus en plus large, ce qui lui permet de vous proposer des produits à un prix somme toute assez raisonnable.

L'artisan relieur Müller offre depuis deux ans son aide à ses collègues relieurs en matière de fermoirs ou armatures en argent ou en laiton. Il offre une vaste panoplie de produits allant du simple crochet jusqu'à l'armature la plus sophistiquée et décorée de pierres précieuses. «Commander sur catalogue» représente un gain de temps et d'argent pour les restaurateurs et relieurs de livres, car la livraison est quasi immédiate. Ceci permettra aussi à l'usager, à l'heureux possesseur d'un livre ancien, de le faire embellir et d'y apporter plus de valeur encore.

Une telle production d'armatures de livres à un prûc assez modique permet également aux collègues relieurs d'entrevoir et d'entrouvrir un nouveau marché. Ces ferrures, ces armatures et ces fermoirs peuvent très bien s'appliquer à des livres d'or, des livres de famille, des cassettes, des custodes, des bibles ou autres livres en tous genres.